Des panneaux viennent d’être installés aux entrées stratégiques du quartier, côté Royan. Un œil jaune prévient de la mise en place du dispositif de surveillance.

2103327_434_10638975_800x400

Daniel Bontemps est satisfait de l’évolution de la position de la ville de Royan © PHOTOS S.D

Après avoir refusé d’accompagner le dispositif Voisins vigilants voulu par l’association des Amis du Parc (lire « Sud Ouest » du 16 mars), la Ville de Royan a finalement cédé. Six panneaux viennent d’être installés aux entrées stratégiques du quartier pour prévenir de l’existence de cette opération.

Rappelons de quoi il s’agit. Ce dispositif consiste à mettre en place une communauté d’habitants qui s’engagent à surveiller et à prévenir un « référent » en cas de suspicion de cambriolage chez un voisin. Ce « référent » se fera le relais de la police. Les membres de cette communauté sont repérables par l’autocollant jaune, avec un œil, qui orne le plus souvent la boîte aux lettres. « Nous avons pour l’instant une cinquantaine d’adhérents », annonce Daniel Bontemps, le président de l’association des Amis du Parc.

À l’époque, Patrick Marengo, premier adjoint au maire de Royan, avait opposé une fin de non-recevoir à cette demande. Il pense ce dispositif inutile et n’a pas changé d’avis. « Je m’incline cependant devant la persévérance de l’association et de son président à vouloir le mettre en place. On va voir ce que ça donne », confie l’élu. Finalement, la Ville a investi 575 euros dans les panneaux. « Nous aurions souhaité associer le quartier de la Métairie à cette opération, mais ses représentants n’ont pas voulu », révèle Patrick Marengo qui explique son scepticisme. « Le quartier du Parc est composé de beaucoup de maisons secondaires. Par définition, leurs occupants ne sont pas présents hors saison. Ils ne peuvent donc pas voir ce qui se passe chez le voisin. »

Pour bien être dans les clous de la loi, les services de la Ville se sont rapprochés de la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés). « Maintenant, est-ce que les cambriolages baisseront ? On verra bien. Un bilan sera fait », glisse le premier adjoint au maire. Pour Daniel Bontemps, c’est en tout cas une sécurité supplémentaire. « C’est aussi de la dissuasion. Lorsque des gens mal intentionnés voient que les habitants d’un quartier se mobilisent pour faire front commun, ça peut dissuader de passer à l’action. Le quartier n’est pas épargné par les cambriolages. Des personnes de mon Conseil d’administration ont même été visitées. »

Le président des Amis du Parc affirme que c’était une demande forte de ses 350 familles adhérentes. Patrick Marengo avait également peur que les panneaux jaunes soient trop voyants. Chacun jugera sur pièce… Certains penseront qu’ils ne se voient pas assez, d’autres trop. Toujours est-il que les apprentis monte-en-l’air sont prévenus, dans le quartier du Parc, on ouvre désormais l’œil. Et le bon.

Si votre commune ne souhaite pas mettre en place le dispositif Voisins Vigilants, ne lâchez-pas l’affaire ! 

Pour rejoindre les communautés Voisins Vigilants, inscrivez-vous sur le site : www.voisinsvigilants.org.