jean-pierre-weber-premier-adjoint-est-l-un-des-trois-elus-referents-de-la-commune-pour-l-operation-voisins-vigilants-photo-samuel-moreau

Jean-Pierre Weber, premier adjoint, est l’un des trois élus référents de la commune pour l’opération Voisins Vigilants. Photo Samuel MOREAU

L’opération Voisins vigilants vient d’être mise en place dans la commune de Rehon. Depuis le mois de juin, une soixantaine de personnes ont adhéré à ce dispositif. « Notre objectif est d’en avoir le plus possible. Qu’il y ait un bon réseau. Que l’on tisse une toile d’araignée dans la ville », lance Jean-Pierre Weber, premier adjoint, qui ajoute : « Nous avions déjà cette idée depuis longtemps. Maintenant, elle est concrétisée. Nous nous sommes renseignés en l’évoquant avec des personnes d’autres communes, comme Cosnes-et-Romain, qui étaient déjà adhérentes ».

Un autocollant gratuit

Concrètement, pour s’inscrire, une personne doit aller sur la page web du site, rentrer ses coordonnées (nom prénom, adresse, numéro de téléphone…). Quelques jours plus tard, elle recevra gratuitement un autocollant à apposer sur sa boîte aux lettres ainsi que des tracts à distribuer dans son voisinage. Cette adhésion permet à la fois de recevoir des messages d’alerte via SMS mais également de soi-même pouvoir prévenir en cas de comportement suspect. Comme une voiture en train d’effectuer des repérages, par exemple. Si une personne n’a pas internet, elle peut demander à un référent de l’inscrire.

« L’objectif premier est de prévenir les cambriolages. Mais c’est aussi un moyen de communiquer avec les habitants. Durant les grosses chaleurs, par exemple, nous avons pu lancer une alerte à la canicule aux inscrits. Nous pouvons prévenir quand il y a un risque d’inondation ou quand des travaux vont affecter les riverains », note l’élu, l’un des trois référents de la Ville avec Judith Azevedo et Bernard Henrion.

Huit secteurs dans la commune

« Nous avons défini quatre secteurs à Rehon et quatre à Heumont, avec pour chacun un référent. Celui-ci est en quelque sorte le modérateur du site », reprend Jean-Pierre Weber.

La ville n’était pas spécialement concernée par une hausse des cambriolages. « Selon le ministère de l’Intérieur, les cités qui adhèrent à Voisins vigilants voient leur taux de cambriolage baisser de 40 % », justifie le premier adjoint. « Ce dispositif permet également de consommer malin entre voisins et d’être plus solidaires vis-à-vis des personnes les plus isolées. »

Cette opération coûte 1 200 € par an à la commune. Après une première réunion en juin, une deuxième sera fixée en septembre pour sensibiliser la population.

Dans une même optique de réduction de l’insécurité, la Ville devrait bientôt signer avec les services de l’État (préfecture et police) un dispositif de participation citoyenne. Un peu comme les Voisins vigilants, il permettra de renforcer la participation de la population locale à sa propre sécurité. Les cambrioleurs sont prévenus, à Rehon, les voisins ont l’œil !

Inscriptions à l’opération Voisins vigilants : www.voisinsvigilants.org