Guy Blanc, et son groupe de Voisins Vigilants, unissent au quotidien leurs forces pour lutter contre la délinquance à Riom et cultiver le lien social.

declaration-tardive-cambriolage-assurance-habitation

Huguette, membre du réseau des Voisins Vigilants des quartiers des Pervenches, de la chapelle Saint-Don, de la Croix de fer et de Ronchalon, apprécie le sentiment de sécurité généré par le dispositif. Mais son plaisir ne s’arrête pas là.

« Veiller ce n’est pas surveiller. Cela va bien au-delà… Sur les 350 maisons du quartier, 86 habitants ont rejoint le réseau. Des amitiés sont nées, nous avons appris à nous connaître, à nous entraider. C’est de la bienveillance entre-nous. C’est tellement chaleureux que cela coule de source de prendre des nouvelles ou de s’informer au quotidien. Personnellement, cela me réchauffe le cœur, je ne me sens plus seule. On se sent bien dans notre quartier. »

Cité en exemple par le réseau national des Voisins Vigilants, le groupe riomois mené par l’inépuisable Guy Blanc a symboliquement installé quatre panneaux dans le quartier. « C’est une première à Riom ! C’est dissuasif envers les voleurs. C’est une manière de marquer notre territoire. »

Une signalétique entièrement financée par la solidarité du groupe de voisins. « Les sceptiques imaginent une surveillance à tous crins. Ce n’est pas du tout le cas. Il n’existe aucune idée de délation. La solidarité est le cœur du système. Je songe souvent à l’exemple de cet habitant qui a été déménagé en pleine journée… S’il s’était fait connaître, un voisin aurait sûrement pris la peine de l’appeler au travail pour vérifier que son déménagement était bien prévu… Très récemment, une dame a pu être avertie que son habitation avait été repérée par des signes », détaille Guy Blanc, référent du groupe. 

Une fraternité réconfortante qui a poussé Christian à rallier les rangs. « Nous avons tous été marqués par une série d’une dizaine de cambriolages un jour de 14 juillet… C’est sûr que nous n’arrêtons pas les « pros », mais nous perturbons sérieusement les autres. Depuis le lancement de Voisins Vigilants sur le secteur, nous avons tous le sentiment d’être davantage en sécurité. Et puis, pour être franc, c’est devenu une histoire d’amitié. »
voisins
La plateforme d’alerte du groupe s’est également enrichie de nouvelles plus heureuses… Tissant un lien social fort entre les habitants. « Sur notre site, on a une gazette avec des informations micro-locales. On a eu dernièrement une naissance, des recettes de cuisine… On a même des jardiniers qui échangent des plants ! C’est révélateur de l’ambiance… », sourit Alain, venu aider à la pose des panneaux.
voisins
Une entraide « maison » fédératrice et économique. « Notre rapprochement entre voisins coûte moins cher que l’entretien d’une seule caméra de surveillance à l’année », sourit Guy Blanc, qui imagine une nouvelle étape. « Si la mairie devient à son tour Mairie Vigilante, notre liaison avec la police municipale sera directe. La mairie pourra alors émettre des alertes (travaux, inondations, accident…) que nous partagerons. Et inversement ».
voisins
Merci au journal La Montagne pour cet article !
voisins
Pour adhérer au dispositif Voisins Vigilants, inscrivez-vous sur www.voisinsvigilants.org et intégrez la communauté de votre quartier. L’adhésion est gratuite !