Près de la moitié des cambriolages sont le fait d’une bande organisée itinérante qui repère les lieux avant d’agir. 70 % d’entre eux sont d’origine étrangère.

deroulement-cambriolage-358x301

Les cambrioleurs : il s’agit de bandes, plus ou moins importantes, qui organisent leur passage à l’acte. Une équipe repère la maison et se renseigne à l’avance sur leurs cibles (heures d’absences…) puis une seconde équipe passe à l’action et cambriole l’habitation.

Leurs cibles préférées : les maisons isolées en zones rurales, ainsi que les résidences secondaires, qui sont souvent cambriolées plusieurs fois à quelques mois d’intervalle.

Leur mode opératoire : à l’image des auteurs de vol à la fausse identité, des individus se rendent « en éclaireur » chez leurs victimes sous des prétextes fallacieux et essayent d’obtenir un maximum d’informations, sur la composition de la famille, les biens de valeur intéressants, la présence de chiens de garde, de caméras de surveillance ou d’alarmes, les heures d’absences… Ces « notes » sont ensuite transmises à la bande, qui organise le cambriolage en fonction des heures de présence des occupants. Certaines bandes utiliseraient même des codes pour « annoter » les maisons, sur la façade, au pied d’un mur, au pas de la porte…

Comment s’en protéger ? Comme pour le vol à la fausse identité, méfiez-vous des personnes qui se présentent à votre domicile sans avoir prévenu de leur passage et sans présenter un justificatif ou une carte professionnelle. Vous vous sentez surveillés, vous allez bientôt vous absenter et vous craignez pour la sécurité de votre maison, de votre appartement ? N’hésitez-pas à solliciter la gendarmerie, notamment avec le dispositif Opération Tranquillité VacancesVous pouvez également faire appel à Voisins vigilants, une organisation d’entraide et de solidarité entre voisins qui surveillent mutuellement leurs habitations. Une initiative qui aurait permis de réduire de 40% les cambriolages dans les communautés surveillées, selon le ministère de l’Intérieur.