Les escrocs ne sont jamais à court d’imagination pour s’en mettre plein les poches en se servant directement sur nos comptes bancaires. Voici 7 techniques de vol de carte bancaire et nos conseils pour s’en protéger.

pirate informatique utilise une carte de crédit sur internet

         1. Vous n’avez pas reçu le produit commandé sur le Net

La technique des escrocs : la trésorerie. Vous venez de commander et payer un produit sur un site en ligne. Quelques jours plus tard, un mail vous informe que le produit n’est plus en stock. Mais votre carte a été débitée et vous n’arrivez pas à joindre le chargé de clientèle.

Comment se protéger ? Pour éviter ce type de fraude, assurez-vous que la société existe bel et bien (sur le site du registre du commerce). Assurez-vous également que la société est sans problème… Tout e-commerçant est dans l’obligation de mentionner ses coordonnées sur le site. Il faut éviter les vendeurs basés à l’étranger.

         2. Un site Web débite votre compte

La technique des escrocs : la vente à distance. En général, il s’agit d’un commerçant peu scrupuleux qui, discrètement, note ou retient les chiffres de votre carte, sa date d’expiration, et même le cryptogramme visuel au dos. Il s’en servira pour commander et payer sur le Net.

Comment se protéger ? Dans un magasin ou un restaurant, il ne faut jamais abandonner sa carte du regard, afin d’être sûr que les numéros n’ont pas été notés. Si la machine de paiement sans fil ne fonctionne pas, accompagnez le commerçant jusqu’au terminal fixe. Pensez aussi à vérifier le ticket de caisse. Celle-ci ne doit en aucun cas comporter les 16 chiffres de votre carte.

          3. On réclame votre numéro de carte par e-mail

La technique des escrocs : le phishing. Vous recevez un mail qui semble provenir de votre banque. Il évoque « une mise à jour urgente » et demande confirmation de vos données personnelles (numéros de carte ou identifiant). L’adresse d’envoi est falsifiée pour sembler officielle, et le message contient un lien sur lequel il faut cliquer. Le but du fraudeur est de vous rediriger vers un site factice et de capturer vos codes d’accès pour vider vos comptes.

Comment se protéger ? Surtout ne répondez pas et informez la banque du mail reçu. Aucune agence bancaire ne demande des informations confidentielles par mail.

          4. Un voleur vous extorque carte et code secret

La technique des escrocs : l’agression. C’est un classique du petit délinquant. Sous la menace, il vous arrache votre portefeuille et réclame votre code confidentiel.

Comment se protéger ? Ne jouez pas au plus fort, la situation risque de tourner mal. Vous devez faire opposition le plus rapidement possible, avant même de porter plainte.

         5. On pirate vos données bancaires

La technique des escrocs : le piratage. Lorsque vous saisissez votre numéro de carte bancaire pour un achat en ligne, les informations sont envoyées directement au commerçant. Certains fraudeurs interceptent la transaction si elle n’est pas sécurisée et volent les données bancaires.

Comment se protéger ? Il est nécessaire de s’assurer que l’envoi de vos données est réalisé en mode sécurisé. L’adresse internet à laquelle vous êtes connecté doit commencer par « https:// » et non « http://» et vous devez voir apparaître un petit cadenas fermé ou une clé. L’idéal étant que la transaction se fasse directement avec la banque grâce à l’envoi d’un code sur votre téléphone portable, comme c’est le cas sur le site Voisins Vigilants.

          6. Le distributeur avale votre carte

La technique des escrocs : le collet marseillais. Le distributeur automatique refuse de libérer votre carte. Vous la croyez avalée ? Erreur. Des fraudeurs ont installé une bande plastifiée dans la fente du distributeur, qui bloque la carte à l’intérieur. Ils viendront la récupérer dès votre départ.

Comment se protéger ? Si le distributeur conserve votre carte sans que vous ayez composé trois codes faux, c’est suspect. N’attendez pas le début de la semaine (ce genre d’arnaque s’organise le week-end) et réagissez en faisant opposition. Méfiez-vous également des personnes qui voudraient vous aider. Ce sont souvent des complices qui cherchent à connaître votre code.

          7. Votre carte est copiée et utilisée à l’étranger

La technique des escrocs : le skimming. Sur la fente d’introduction d’un automate de paiement est installé un discret appareil qui sert à décoder la piste magnétique de la carte bancaire. Les fraudeurs réencodent ensuite les données sur une carte vierge et le tour est joué. A un détail près : la carte n’est utilisable qu’à l’étranger.

Comment se protéger ? Le code est indispensable à l’arnaque. Pour l’obtenir, les escrocs installent une mini-caméra qui filme le clavier. Il faut toujours taper ses 4 chiffres en les cachant avec l’autre main.

D’une manière générale, vous avez trois gestes à effectuer en cas de vol ou de perte de votre carte bancaire : 

  • Avertir immédiatement votre banque au numéro qu’elle vous a communiqué pour mettre votre carte en opposition ou, à défaut, le numéro du secteur interbancaire au 0 892 705 705 (24 h sur 24 et 7 jours sur 7)
  • Déclarer le vol de la carte bancaire au commissariat le plus proche
  • Confirmer l’opposition par lettre recommandée avec Accusé de Réception à la banque (joindre le récépissé de la déclaration de vol)

Selon l’Observatoire de sécurité des cartes de paiement, 6 personnes sur 10 000 découvrent un jour un trou inexpliqué sur leur compte bancaire. Le meilleur moyen d’y faire face est d’éplucher ses relevés de compte chaque mois.

Si vous constatez un paiement « anormal » alors que votre carte est soigneusement rangée dans votre portefeuille, vous devez adresser à votre banque une réclamation écrite (lettre recommandée avec Accusé de Réception). Vous disposez de 70 jours pour contester ce débit. Votre banque doit alors recréditer votre compte dans le mois qui suit la réception de la lettre.

Si vous êtes victime d’une de ces techniques de vols, connectez-vous sur la plateforme Voisins Vigilants et informez vos voisins. Ainsi, ils seront d’autant plus vigilants !