Le nombre d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) augmente et représente aujourd’hui un grave problème de santé publique. 130.000, c’est le nombre de personnes qui seraient victimes chaque année d’un AVC. Dès qu’un accident se déclenche, c’est une véritable course contre la montre qui démarre car il est impératif d’intervenir vite. Voici une vidéo vous expliquant les symptômes qui précèdent un AVC.

Quels sont les causes d’un AVC ?

Certains facteurs favorisent un AVC :

  • L’âge : le risque d’AVC augmente avec l’âge
  • L’hérédité : le risque d’AVC est plus élevé si un parent a eu un AVC avant l’âge de 65 ans
  • Les antécédents d’AVC : on estime que 30 % des personnes ayant eu un AVC connaîtront un autre AVC dans les cinq ans
  • L’hypertension artérielle non contrôlée par les traitements
  • Certaines maladies cardiaques, comme la fibrillation auriculaire, favorisent la formation de caillots
  • Le tabac
  • Le diabète non contrôlé par des traitements
  • L’excès de cholestérol
  • L’inactivité physique
  • La consommation élevée d’alcool
  • La prise de certains médicaments, par exemple la prise à long terme de traitements hormonaux de la ménopause

Devant un ou plusieurs symptômes, adoptez le bon réflexe : appeler immédiatement le ‘15’. La prise en charge immédiate permet de confirmer le diagnostic et de débuter très vite le traitement qui permettra de diminuer les lésions cérébrales et donc le risque de séquelles et de décès liés à un accident vasculaire cérébral.